Approbation du projet définitif concernant la construction du second tube routier au Gothard

Le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) a examiné le projet définitif concernant la construction du second tube du Gothard et délivré la décision d’approbation des plans sous certaines conditions. La plus grande partie des matériaux d’excavation servira à renaturer le lac d’Uri et à recouvrir l’autoroute à hauteur d’Airolo. Par la suite, l’Office fédéral des routes (OFROU) élaborera le projet de détail, qui définit tous les détails techniques liés à la construction. Les travaux préliminaires débuteront à l’été 2020.

Le DETEC a examiné le projet définitif élaboré par l’OFROU ainsi que les oppositions correspondantes et a délivré la décision d’approbation des plans. La planification définie par le Conseil fédéral dans le cadre du projet général se concrétise dans le projet définitif. La construction du second tube routier au Gothard générera près de 6,3 millions de tonnes de matériaux d’excavation, dont la majeure partie pourra être réutilisée : quelque 2,8 millions de tonnes de roche seront utilisés pour l’amélioration et la renaturation de la beine du lac d’Uri et environ 2,5 millions de tonnes serviront au remodelage du terrain dans le secteur d’Airolo. Par ailleurs, la jonction autoroutière d’Airolo sera réaménagée et l’autoroute sera recouverte sur 1000 mètres, à la demande de la commune d’Airolo et du canton du Tessin. Ces travaux contribueront à valoriser le paysage et à créer des surfaces supplémentaires en guise de mesures de compensation écologique.

Dans le cadre de la procédure d’approbation des plans, une solution durable a été trouvée pour l’hébergement de chantier à Göschenen. L’OFROU va acquérir deux parcelles. Les logements des travailleurs seront installés au-dessus d’un garage souterrain, qui sera utilisé pendant la durée du chantier et qui garantira des places de stationnement de substitution à la population. En 2020, l’OFROU organisera, en collaboration avec la commune de Göschenen, le canton d’Uri et des experts, un concours de projets concernant l’utilisation ultérieure des parcelles en tant que zones d’habitation selon les besoins régionaux. Par ailleurs, des mesures de compensation écologique sont prévues à Göschenen également, puisque l’OFROU va participer de manière déterminante à un projet cantonal de développement du paysage pour la vallée de Göschenenalp.

D’après le budget actuel, le coût de la construction du second tube au Gothard s’élève à près de 2,053 milliard de francs (± 15 %, hors TVA). Ce chiffre correspond aux données qui ont fait l’objet de la votation populaire à ce sujet. Viendra ensuite l’élaboration du projet de détail, qui comprend tous les détails techniques et qui constitue la base pour la procédure d’appel d’offres et l’adjudication des travaux de construction. Ces derniers dureront environ sept ans. Le percement s’effectuera au moyen de deux tunneliers fonctionnant en parallèle, l’un depuis Göschenen, l’autre depuis Airolo. D’après le calendrier actuel, le second tube devrait pouvoir entrer en service à l’été 2029, à la suite de quoi le tube actuel fera l’objet d’une réfection pendant trois ans environ. Les deux tubes seront opérationnels simultanément à partir de 2032 : en réalité, une voie par sens de circulation sera ouverte au trafic, tandis que l’autre servira de bande d’arrêt d’urgence. Cette mesure permettra de supprimer le trafic bidirectionnel et d’augmenter ainsi la sécurité. En revanche, le système de régulation actuel sera maintenu. Celui-ci garantit le respect d’une distance de sécurité suffisante entre les poids lourds qui traversent le Gothard.