Le secteur principal de la construction augmente son chiffre d’affaires au troisième trimestre

Au troisième trimestre 2019, le chiffre d’affaires du secteur principal de la construction s’est élevé à 6,1 milliards de francs. Il s’agit du meilleur chiffre d’affaires trimestriel depuis 30 ans. Pour l’ensemble de l’exercice 2019, le chiffre d’affaires pourrait dépasser la barre des 20 milliards de francs. Le logement a été le moteur de cette croissance. Au fil des dernières années, il a contribué à la baisse des loyers de nouveaux logements. Pour l’exercice 2020, la SSE table sur une légère hausse du chiffre d’affaires du secteur principal de la construction. C’est ce qui ressort de l’enquête trimestrielle de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) et de l’indice de la construction, publiés conjointement par le Credit Suisse et la SSE.

 Le logement a atteint son zénith

Par rapport au même trimestre de l’année précédente, le chiffre d’affaires a augmenté dans tous les secteurs du bâtiment. Cependant, il est probable que le logement ait atteint son zénith, son chiffre d’affaires au deuxième et troisième trimestre s’élevant entre 1,7 et 1,8 milliards de francs. En vue des conditions météorologiques moins favorables au quatrième trimestre, les entrepreneurs s’attendent à un recul du chiffre d’affaires dans le logement, qui ne devrait pourtant pas tomber en dessous du niveau du dernier trimestre de 2018. Le volume de permis de construire suggère que le logement sera orienté à la baisse au cours des prochains trimestres. Cependant, le risque d’une véritable chute est jugé faible par la SSE.

Baisse des loyers grâce aux nouveaux logements

Les conséquences sur le marché du logement sont marquées par de fortes spécificités régionales. La vive activité de construction de logements a fait augmenter le taux de vacance dans certaines régions. Cette situation a nettement contribué à freiner la hausse des loyers. En effet, les loyers des nouveaux logements ont baissé à l’échelon national ces dernières années. Dans les grandes villes, la pénurie de logements n’a cependant que légèrement reculé.

Le génie civil demeure à un niveau élevé

Le chiffre d’affaires du génie civil public s’élève à 1,8 milliards de francs et atteint le niveau du même trimestre de l’année précédente. Le chiffre d’affaires du génie civil privé est nettement en hausse, restant cependant largement en deçà du niveau du génie civil public. Si les réserves de travail dans le bâtiment du 2e trimestre 2019 ont légèrement baissé, elles ont augmenté dans le génie civil. Les fonds d’investissement publics sont bien alimentés. Cependant, la mise en œuvre des projets de construction ralentit, notamment en raison de recours qui causent des délais de plusieurs années, ou encore en raison du manque de main-d’œuvre qualifiée auprès des bureaux d’études et des maîtres d’ouvrage publics dans la conception des projets.

Chiffres d’affaires pour 2019 et 2020

Au cours des trois premiers trimestres de 2019, les entrepreneurs ont réalisé un chiffre d’affaires de 15,7 milliards de francs. Si les prévisions optimistes quant au quatrième trimestre se confirment, le chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’exercice 2019 pourrait atteindre 21 milliards de francs.

L’indice de la construction laisse présager que la conjoncture dans la construction devrait rester positive l’année prochaine. Pour 2020, la SSE table sur une croissance à un chiffre du chiffre d’affaires, dans la partie moyenne de la fourchette. Tandis que le bâtiment pourrait reculer légèrement, la SSE s’attend à une dynamique de croissance dans le génie civil.

 Pour consulter les évaluations détaillées:
Enquête trimestrielle
Indice de la construction