«Dans le canton de Fribourg, le secteur de la construction est un acteur économique crucial»

Candidat à sa réélection au Conseil des Etats, le PDC fribourgeois Beat Vonlanthen connaît parfaitement le monde de la construction. Il a notamment été Conseiller d’Etat en charge de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (2004-2006) et Directeur de l’Economie et de l’Emploi (2016-2016). La SSE appelle à voter en sa faveur lors du second tour, qui aura lieu le 10 novembre dans le canton de Fribourg.

Quelle est votre préoccupation la plus grande ?

Dans le canton de Fribourg, le secteur de la construction est un acteur économique crucial. Il est dès lors fondamental de maintenir des conditions-cadres optimales, notamment sur le plan de la sécurité juridique. Cette préoccupation se trouve au centre de mon travail parlementaire.

Pourquoi les entrepreneurs de la construction ont-ils un intérêt de vous donner leurs voix ?

Dans ma fonction antérieure de Conseiller d’Etat responsable des constructions puis de l’économie, j’avais l’occasion de m’investir de manière intense et pendant plusieurs années en faveur du secteur de la construction. Grâce à mon mandat actuel de président de Cemsuisse, je connais en outre très bien les visions et stratégies du secteur, de même que les soucis et les besoins les plus urgents. Nous tirons à la même corde et dans la même direction.

Quel est le défi le plus grand de la branche de la construction ?

Une politique raisonnable en matière d’aménagement du territoire est cruciale pour le développement futur du secteur de la construction. En même temps, nous avons besoin de suffisamment de matériaux de construction indigènes. L’élargissement des zones d’extraction pour la production de ciment permettra de réaliser cet objectif. Enfin, il est important de veiller à ce que la mise en œuvre de la loi sur les marchés publics tienne compte de manière adéquate des critères de durabilité et de qualité.