Conjoncture dans la construction : chiffre d’affaires élevé mais disputé

Au deuxième trimestre 2019, le chiffre d’affaires du secteur principal de la construction s’élevait à 5,5 milliards de francs. Cela correspond à une augmentation de 4,8% par rapport à la même période de l’année précédente. Les carnets de commande sont bien remplis, de sorte que les entrepreneurs ont engagé beaucoup de main-d’œuvre supplémentaire. C’est ce qui ressort de la dernière enquête trimestrielle de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE). Toutefois, la concurrence est rude ; de nombreux entrepreneurs parlent de pression sur les prix et de faibles marges bénéficiaires.

Les perspectives du logement restent favorables

Le chiffre d’affaires dans le bâtiment a atteint 2,9 milliards de francs au deuxième trimestre 2019. Les trois segments du bâtiment ont contribué à ce résultat réjouissant : le bâtiment public, la construction non résidentielle et surtout le logement. Toutefois, la forte hausse du chiffre d’affaires dans le logement ne devrait pas se poursuivre à moyen terme, les entrées de commandes ayant reculé.

Le recul enregistré dans le génie civil privé a réduit le chiffre d’affaires du génie civil de 2,2%. Le génie civil public est, quant à lui, le segment particulier le plus important du secteur principal de la construction avec son chiffre d’affaires d’environ 2 milliards de francs. Les perspectives du génie civil sont favorables compte tenu des réserves de travail et des projets de chantier.

Plus de 80 000 salarié-e-s

La forte hausse du chiffre d’affaires montre que les entrepreneurs ont beaucoup de travail. Cette situation devrait rester inchangée à court et moyen termes dans le secteur principal de la construction, car les carnets de commandes sont bien remplis. Les réserves de travail dans le secteur principal de la construction dépassent 16 milliards de francs. Les entrepreneurs misent de plus en plus sur des employé-e-s permanent-e-s pour exécuter les commandes. Ils emploient 5400 employé-e-s permanent-e-s de plus que durant le même trimestre de l’année précédente. Le nombre d’employé-e-s permanent-e-s à temps plein est d’environ 82 000 au total. C’est le niveau le plus élevé atteint lors d’un deuxième trimestre civil depuis plus de cinq ans.

Faibles marges bénéficiaires

L’indice de la construction, publié conjointement par la SSE et le Credit Suisse, promet aussi de bons chiffres d’affaires au troisième trimestre 2019. Cependant, le chiffre d’affaires ne reflète pas tous les aspects de la conjoncture dans la construction. En y regardant de plus près, on constate que la concurrence est très rude dans le secteur principal de la construction. C’est pourquoi les entrepreneurs n’ont pratiquement pas pu augmenter les prix de leurs travaux au cours des dix dernières années. Parallèlement, les coûts du capital, des matériaux, de la main-d’œuvre, etc. ont augmenté. Au bout du compte, les marges bénéficiaires sont mises sous pression et atteignent, en moyenne, un pourcentage à un chiffre dans le bas de la fourchette.

 

Les membres profitent du nouveau portail web SSE

Les membres de la SSE ont pu, pour la première fois, transmettre leurs données pour l’enquête trimestrielle par le biais du nouveau portail web SSE. Ils ont été nombreux à utiliser cette nouvelle possibilité. La SSE remplacera tous les questionnaires papier par des questionnaires électroniques d’ici à 2020.