Jérôme Hug remporte la médaille d’excellence en maçonnerie aux WorldSkills

Jérôme Hug a obtenu la 6e place aux WorldSkills à Kazan (Russie). Certes, le maçon de 21 ans, habitant à Willisau, a fait du beau travail aux Olympiades des Métiers mais il a raté la place sur le podium qu’il espérait en secret. Le gagnant est Zifeng Chen de Chine ; Marc Berndorfer d’Autriche a obtenu la 2e place, alors que Hannes Pircher du Tyrol du Sud (d’Italie) s’est classé 3e. Hug a raté le podium de 9 points.

« J’ai fait de mon mieux et je suis fier de ramener au moins une médaille d’excellence », a déclaré Jérôme Hug de Willisau à l’issue d’une compétition plutôt réussie. Ce bon résultat vient récompenser des mois d’entrainement intensif : « Je me suis entraîné huit heures par jour, cinq jours sur sept pendant 23 semaines », a dit Jérôme Hug. Le jeune maçon accepte son classement avec sportivité : « J’ai beaucoup appris de cet entraînement intensif, ce qui présente des avantages dans ma vie professionnelle. »

Ce maçon de 21 ans travaille pour l’entrepreneur Aregger AG de Buttisholz dans le canton de Lucerne. Ce jeune professionnel a un parcours atypique car il est venu à la maçonnerie par des voies de traverse. A l’origine, il a suivi une formation de jardinier paysagiste. « J’ai commencé l’apprentissage dans l’idée de suivre des formations continues une fois mon diplôme en poche. Cependant, j’ai constaté que les travailleurs qualifiés étaient peu recherchés en horticulture. Parallèlement, j’ai réalisé que les chances de carrière d’un maçon qualifié sont bien meilleures ; c’est pourquoi j’ai suivi un apprentissage de maçon juste après ma formation initiale de jardinier paysagiste. » a précisé le jeune maçon.

Jérôme Hug est persuadé d’avoir fait le bon choix en optant pour son métier dans le secteur principal de la construction. « J’irai à l’école de contremaîtres après les Olympiades des Métiers. Je me vois encore dans le secteur de la construction dans dix ans, probablement en tant que formateur. »